L’Ayurveda : la plus vieille médecine du monde

Epices utilisées dans l'Ayurveda
L'Ayurveda est une médecine millénaire 🌿 qui permet de trouver un équilibre dans toutes les dimensions de sa vie 🙏.

Née en Inde il y a plus de 5 000 ans, l’Ayurveda est considéré par de nombreux spécialistes comme la médecine la plus ancienne qui existe. En sanskrit, Ayurveda signifie “La science de la vie”. Enseigné pendant des milliers d’années à l’oral, le savoir ayurvédique prend aujourd’hui un nouvel essor dans les cultures occidentales.


Trouver son équilibre avec l’Ayurveda

Dans l’Ayurveda, il faut trouver un équilibre dans votre quotidien, dans votre réflexion, dans votre alimentation et dans votre mode de vie. Ce n’est qu’en développant ces différentes dimensions que vous maintiendrez votre santé.  Apprendre l’Ayurvéda, c’est donc apprendre à créer cet équilibre dans toutes les dimensions de votre personne, du corps à l’esprit. C’est aussi identifier votre type ayurvédique et le mode de vie le plus adapté à ce type.

Chaque personne a un schéma énergétique particulier qu’elle doit identifier.

Tout comme chacun a une empreinte digitale unique, chaque personne a un schéma énergétique particulier – une combinaison personnalisée de caractéristiques physiques, mentales et émotionnelles. Ce schéma est déterminé à la naissance par un certain nombre de facteurs et reste le même tout au long de votre vie.

De nombreux facteurs, tant internes qu’externes, perturbent notre équilibre et nous empêchent d’atteindre un état d’équilibre. Parmi ces facteurs, on peut citer l’état émotionnel, le régime alimentaire, les saisons, le temps, les traumatismes physiques ou encore les relations professionnelles et personnelles. Une fois que vous avez compris ces facteurs, vous pouvez prendre les mesures appropriées pour minimiser puis annuler leurs effets et rétablir votre équilibre initial. L’équilibre est l’ordre naturel ; le déséquilibre est le désordre. La santé est l’ordre ; la maladie est le désordre. Dans le corps, il y a une interaction constante entre l’ordre et le désordre. Lorsque vous comprendrez la nature et l’origine du désordre, vous pourrez rétablir l’ordre.


Équilibrer les trois énergies du corps avec l’Ayurveda

L’Ayurveda définit trois types d’énergie présentes dans tout un chacun. Comme il n’existe pas de mots en français pour exprimer ces concepts, on utilise les mots sanskrits originaux vata, pitta et kapha. 

L’énergie est nécessaire pour créer un mouvement qui fait circuler les fluides et les nutriments aux cellules, permettant ainsi au corps de fonctionner. L’énergie est également nécessaire pour métaboliser les nutriments dans les cellules. Enfin, elle est nécessaire pour faciliter et maintenir la structure de la cellule. Vata est l’énergie du mouvement ; pitta est l’énergie du métabolisme et kapha, l’énergie de la structure. Chacun d’entre nous possède les énergies vata, pitta et kapha, mais l’une est généralement primaire, l’autre secondaire et la troisième est la moins importante. Dans l’Ayurveda, on dit que la maladie est causée par un déséquilibre entre ces forces : c’est à dire un excès ou une insuffisance de vata, pitta ou kapha. La maladie peut également être causée par la présence de toxines.

Dans l’Ayurveda, le corps, l’esprit et la conscience sont les différentes facettes de l’être. Elles collaborent pour maintenir un équilibre. Pour apprendre à maintenir cet équilibre, il faut comprendre comment vata, pitta et kapha fonctionnent ensemble :

  • Vata est l’énergie du mouvement. Elle régit la respiration, le clignement des yeux, le mouvement des muscles et des tissus, la pulsation du cœur et tous les mouvements du cytoplasme et des membranes cellulaires. En équilibre, vata favorise la créativité et la flexibilité. En déséquilibre, elle produit de la peur et de l’anxiété.
  • Pitta est l’énergie du métabolisme. Elle régit la digestion, l’absorption, l’assimilation, la nutrition, le métabolisme et la température du corps. En équilibre, pitta entraîne la compréhension et l’intelligence. En déséquilibre, elle suscite la colère, la haine et la jalousie.
  • Kapha est l’énergie qui maintient la structure du corps – os, muscles, tendons – et fournit la “colle” qui maintient les cellules ensemble. Kapha fournit l’eau pour toutes les parties et tous les systèmes du corps. Elle lubrifie les articulations, hydrate la peau et maintient l’immunité. En équilibre, kapha s’exprime sous forme d’amour, de calme et de pardon. En déséquilibre, elle conduit à l’attachement, à l’intolérance et au doute.

La vie nous présente de nombreux défis et opportunités. Bien qu’il y ait beaucoup de choses sur lesquelles nous n’avons pas de contrôle et qui nous déséquilibrent malgré nous, nous pouvons tout de même en contrôler d’autres, comme notre régime alimentaire et notre mode de vie.


L’Ayurveda est un système de guérison complémentaire

Table de cuisine de l'Ayurveda

Il est important de comprendre la différence fondamentale entre l’Ayurveda et la médecine allopathique occidentale. La médecine allopathique occidentale se concentre sur la symptomatologie et la maladie, et utilise principalement les médicaments et la chirurgie pour débarrasser le corps des agents pathogènes ou des tissus malades. De nombreuses vies ont été sauvées grâce à cette approche, et c’est pour cette raison que la chirurgie fait partie de l’Ayurveda. Cependant, les médicaments, en raison de leur toxicité, affaiblissent souvent l’organisme. L’Ayurveda ne se concentre pas sur la maladie. L’Ayurveda soutient plutôt que toute forme de vie doit être soutenue par une énergie en équilibre. Une fois cet équilibre atteint chez la personne, elle sera plus à même de se défendre contre la maladie et le stress.

Il faut souligner que l’Ayurveda n’est pas un substitut à la médecine allopathique occidentale. De nombreux cas qui seront beaucoup mieux traités par des médicaments ou une chirurgie. En revanche, l’Ayurveda peut être combiné à la médecine occidentale pour renforcer le système immunitaire d’une personne ou pour reconstruire son corps après un traitement aux médicaments ou une chirurgie.

Nous avons tous des moments où nous nous sentons mal et nous réalisons que qu’il y a un déséqulibre. Parfois, nous allons chez le médecin pour entendre qu’il n’y a rien de mal. Ce qui se passe en réalité, c’est que ce déséquilibre ressenti n’est pas encore devenu une maladie. Pourtant, il est suffisamment grave pour provoquer notre malaise. De là, deux options : penser que ce malaise est le fruit de notre imagination, ou bien commencer à envisager des mesures alternatives pour créer un équilibre dans notre corps, notre esprit et notre conscience.


Méthodes de diagnostic

L’Ayurveda utilise différentes techniques pour évaluer votre santé. Le spécialiste en Ayurveda évalue soigneusement les principaux signes et symptômes de votre maladie, et l’origine et la cause de votre déséquilibre. Il examine également votre aptitude du patient à suivre des traitements. Il établit son diagnostic en échangeant avec vous et en vous examinant. Il prend votre pouls, observe votre langue, vos yeux, votre forme physique, et écoute votre voix.

Si besoin, des mesures palliatives peuvent être utilisées pour éliminer un déséquilibre. Le spécialiste peut également faire des suggestions pour gérer ou éliminer les causes de votre déséquilibre. Il peut vous recommander de changer certaines habitudes, d’adopter et de maintenir un régime alimentaire et d’utiliser des herbes. Dans certains cas, il peut vous proposer un programme de nettoyage, appelé panchakarma, pour aider votre corps à se débarrasser des toxines accumulées.

En résumé, l’Ayurveda s’intéresse à toutes les dimensions de l’être – le corps, l’esprit et l’âme. Il reconnaît que chacun de nous est unique, que chacun réagit différemment aux facteurs externes, et que chacun possède des forces et des faiblesses différentes.


Vata : l’énergie du mouvement

Une personne avec une prédominance de vata a un esprit vif, de la flexibilité et de la créativité. Elle saisit les concepts rapidement mais les oublie tout aussi vite. Alerte, agitée et très active, la personne vata marche, parle et pense rapidement, mais elle est facilement fatiguée. Elle a tendance à avoir moins de volonté, de confiance, d’audace et de tolérance aux fluctuations que les autres types et se sent souvent déséquilibrée. Lorsqu’il est déséquilibré, le type vata peut devenir craintif, nerveux et anxieux. Dans la vie de tous les jours, le type vata gagne de l’argent rapidement et le dépense rapidement. Il n’est pas bon planificateur et peut par conséquent se mettre en difficulté économique.

Il a un appétit et une digestion variables. Souvent attiré par les aliments comme la salade et les crudités, sa constitution est équilibrée par des aliments chauds et cuits et des goûts sucrés, acides et salés. Il est plus sensible aux maladies impliquant le principe de l’air comme les emphysèmes, les pneumonies et l’arthrite. Parmi les autres troubles vata courants, on peut citer les flatulences, les tics, les secousses musculaires, les douleurs articulaires, la sécheresse de la peau et des cheveux, les troubles nerveux, la constipation et la confusion mentale.

Comme les attributs du vata sont secs, légers, froids, rugueux, subtils, mobiles et clairs, tout excès de ces qualités peut provoquer un déséquilibre. Les voyages fréquents, en particulier en avion, les bruits forts, la stimulation continue, les drogues, le sucre et l’alcool sont autant de facteurs qui dérangent le vata, tout comme l’exposition au froid et aux liquides et aliments froids. Le type vata a du mal à s’ancrer et à rester au sol. 

Adopter une routine est difficile mais essentiel si l’on veut abaisser et contrôler le vata. Il est par exemple préférable de se coucher plus tôt, car il aura besoin de plus de repos que la moyenne des personnes.


🌿 Directives de l’Ayurveda pour équilibrer le vata

  • Se tenir au chaud
  • Garder son calme
  • Éviter les aliments froids, congelés ou crus
  • Éviter le froid extrême
  • Manger des aliments chauds et des épices
  • Garder une routine régulière
  • Faire attention à son repos

Pitta : l’énergie du métabolisme

Dans l'Ayurveda, Pita est l'énergie du feu.

Les types Pitta partagent les mêmes qualités que le feu : chauds, pénétrants, tranchants et agités. Lorsqu’ils sont déséquilibrés, ils peuvent devenir très agités et coléreux. Celui chez qui pitta prédomine a un métabolisme fort, une bonne digestion et un appétit important. Il aime boire et manger. Son sommeil est sain et de durée moyenne. Il transpire facilement et ses mains et ses pieds restent chauds. Le Pitta tolère moins bien le soleil, la chaleur et les travaux physiques pénibles.

Mentalement, il est alerte, intelligent et a de bonnes capacités de compréhension. Cependant, il est facilement agité et agressif. Lorsqu’il est déséquilibré, il opte pour la haine, la colère et la jalousie. Dans la vie de tous les jours, les pitta sont des leaders et des planificateurs. Ils sont en recherche de prospérité matérielle, et aiment l’exposer. Ils sont principalement sensibles aux fièvres, aux maladies inflammatoires et à la jaunisse. Leurs symptômes les plus courants sont des éruptions cutanées, des sensations de brûlure, des ulcérations, de la fièvre, des inflammations ou des irritations telles que la conjonctivite, la colite ou les maux de gorge.

🌿 Directives de l’Ayurveda pour équilibrer le pitta 

  • Éviter la chaleur excessive
  • Éviter une vapeur excessive
  • Limiter l’apport en sel
  • Mangez des aliments frais et non épicés
  • S’exercer pendant la partie la plus froide de la journée

Kapha : l’énergie structurante

Le type Kapha a de la force, de l’endurance et de la résistance. Dans l’ensemble, il tend à avoir un caractère doux et affectueux, à être stable et bien ancré. Physiquement, il peut prendre du poids facilement et avoir un métabolisme lent. Il a tendance à éviter l’exercice physique. Son sommeil est profond et prolongé.

Psychologiquement, le Kapha a tendance à être calme, tolérant et indulgent. Cependant, il peut devenir léthargique. Bien qu’il soit lent à comprendre, sa mémoire à long terme est excellente. Lorsqu’il est déséquilibré, il tend à éprouver de la cupidité, de l’envie et de la possessivité.

Il est plus susceptible d’avoir des maladies comme la grippe ou une congestion des sinus. La lenteur, la surcharge pondérale, le diabète, la rétention d’eau et les maux de tête sont également courants. Le kapha peut mal se sentir lorsque la lune est pleine, car il souffre alors de rétention d’eau. 


🌿 Directives de l’Ayurveda pour équilibrer le kapha

  • Faire beaucoup d’exercice
  • Éviter les aliments lourds
  • Rester actif
  • Éviter les produits laitiers
  • Éviter les aliments ou les boissons glacées
  • Varier les habitudes
  • Éviter les aliments gras et huileux
  • Manger léger et sec
  • Eviter la sieste pendant la journée

Bien que l’ensemble de ces informations viennent de livres écrits par des spécialistes de l’Ayurvéda, elles ne sont pas suffisantes pour déterminer le régime le plus adapté à votre constitution.  Si vous souhaitez vous engager dans la voie de l’Ayurvéda, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un(e) spécialiste diplômé(e) qui vous examinera et vous proposera un régime adapté à votre constitution.


Ce que la science dit sur l’Ayurveda

Un scientifique étudie une plante utilisée dans l'Ayurveda

Plusieurs études scientifiques ont été publiées sur les effets de l’Ayurvéda. Elles ont démontré des bénéfices pour les maladies suivantes :

Les résultats d’un essai clinique de court terme réalisé avec 89 participants a suggéré qu’une recette de cinq herbes ayurvédiques pourrait aider les personnes atteintes de diabète de type 2. Cependant, d’autres chercheurs ont déclaré que la méthodologie utilisée pour cette étude était insuffisante pour produire des preuves solides.

Le curcuma, une herbe souvent utilisée dans les préparations ayurvédiques, pourrait aider à soigner la colite ulcéreuse, mais les deux études qui l’ont rapporté étaient de petite envergure – l’une, publiée en 2005, portait sur 10 personnes, tandis que l’autre, publiée en 2006, en comptait 89.

Malgré le nombre croissant d’études et les efforts des scientifiques pour établir des ponts entre la médecine comtemporaine et la médecine ayurvédique, l’efficacité de l’Ayurvéda n’a pas encore atteint un consensus dans la communauté scientifique. Davantage d’études seront donc nécessaires avant qu’elle ne soit complètement acceptée en Occident.

Références

Ces articles pourraient vous intéresser

Séances de massage thérapeutique
Choisir sa thérapie

10 types de massage différents : lequel est fait pour vous ?

Avec tous les types de massage qui existent, il peut être difficile de trouver celui qui vous correspond 🛀. Dans cet article, nous vous proposons donc de passer en revue 10 types différents de massage et leurs bienfaits 🧖.

Vous êtes thérapeute ?

Rejoignez l'annuaire Namasthéra, gratuitement.